S'armer contre le vol par ruse

Une personne âgée ouvrant sa porte tenue par une chaîne
La flambée des prix du gaz et de l'électricité préoccupe tout le monde. Qui n'est pas à la recherche d'un contrat d'énergie moins cher ou d'un moyen d'économiser ? Malheureusement, des personnes mal intentionnées l'ont également compris

Vendeurs de porte à porte frauduleux

 Au début de ce mois, par exemple, un vendeur malhonnête de faux contrats d'énergie s'est présenté dans un immeuble à appartements à Aalst. Il a déclaré qu'il travaillait pour la ville et qu'il essayait d'avoir accès aux appartements. Et depuis octobre de l'année dernière, il est de plus en plus fait état de faux représentants de la CREG, la Commission de régulation de l'électricité et du gaz, qui tentent de s'introduire chez les gens. Ils disent qu'ils font cela pour "négocier un nouveau contrat d'énergie" ou "vous aider à faire des économies". Mais en réalité ces personnes ne cherchent qu'à vous voler.

Métiers de la sécurité

Ce phénomène n’est pas neuf. Depuis quelque temps, les voleurs abusent des professions de la sécurité pour s'introduire dans les maisons des citoyens crédules. Par exemple, ils se font parfois passer pour des agents de police ou des gardiens de la paix. Maintenant que les gens sont de plus en plus souvent à la maison en raison de la pandémie de coronavirus, les voleurs utilisent de plus en plus ce genre de ruse pour faire leur coup.

Voici quelques conseils 

Toutefois, il existe quelques conseils utiles que vous pouvez suivre pour éviter d'être vous-même victime d'un tel vol par ruse:

  • Ne soyez pas trop prompt à laisser entrer des inconnus chez vous et montrez-vous suffisamment critique.
  • Ne vous laissez pas tromper par un uniforme. Il n'est pas difficile pour les voleurs de s'en emparer. Demandez donc toujours une carte d'identification.
  • Recherchez également la voiture de société ou la voiture de police qui se trouve dans la rue. Si ce n'est pas le cas, il faut tirer la sonnette d'alarme.
  • Pour être sûr, vous pouvez également appeler la société ou l'organisme officiel qu’est censée représenter la personne qui se trouve devant votre porte. La CREG vous dira alors qu'elle n'emploie pas du tout de représentants en porte-à-porte. Et la police ou le fournisseur d'énergie en question peuvent alors confirmer s'ils ont effectivement envoyé quelqu'un.

Grâce à ces simples conseils, vous pourrez facilement distinguer les représentants de bonne foi des criminels. C'est ainsi que vous éviterez de tomber dans un piège et d'être victime d'un vol.

En savoir plus ?

Dans cette brochure, vous pouvez en savoir plus sur le phénomène du vol par ruse.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur les métiers de la sécurité, ce qu'ils font et comment les reconnaître.

 

Aussi intéressant pour vous :

21 février 2024
(Communiqué de presse en collaboration avec Febelfin et la police fédérale)
De plus en plus de cas sont signalés où des personnes âgées sont contactées par téléphone par un soi-disant « employé du service de lutte contre la fraude » d'une banque, un « collaborateur de Cardstop » ou « la police ». Ces faux employés convainquent leur victime qu'une fraude a été détectée sur son compte et lui proposent de se rendre à son domicile pour « résoudre la situation ». Ce faisant, les criminels n'ont qu'un seul objectif : dérober un maximum à leur victime. Nous tenons à mettre en garde contre ce type de vols et appelons à la vigilance.
22 janvier 2024
De nombreux citoyens veulent s’engager activement dans une société plus sûre. De nombreuses zones de police rendent cela possible en travaillant, notamment, avec les PLP. Fin 2023, pas moins de 1386 PLP étaient enregistrés en Belgique, ce qui représente une hausse de 8,62% par rapport à l’année dernière, et de près de 10% depuis 2020 !
22 décembre 2023
Plusieurs zones de police et administrations sensibilisent activement les citoyens au problème des pickpockets pendant la période de fin d'année. C'est le cas par exemple de l'action " Timeless & The Warning " à Saint-Trond. La DG Sécurité et Prévention a interviewé la bourgmestre Ingrid Kempeneers à ce sujet.