La ministre Verlinden signe la charte « Villes et communes médiation »

Photo de groupe avec Annelies Verlinden
Mercredi 28 septembre, à l'hôtel de ville de Bruxelles, la charte « Villes et communes médiation » a été signée par la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden et Michèle Guillaume-Hofnung, médiateure, Professeure de droit public et Experte en médiation

La médiation : mal connue et mal aimée

Un conflit de voisinage à propos d’un tapage nocturne ou d'un arbre planté trop près d'une limite séparative; une amende SAC pour stationnement irrégulier contestée par le destinataire... Les conflits entre particuliers ou entre citoyens et instances se règlent plus souvent que nécessaire devant les tribunaux. La médiation, une procédure dans laquelle les parties concernées cherchent, avec l’aide d'un médiateur, une solution à leur conflit, est encore trop peu connue du grand public et donc trop peu utilisée.

Avantages de la médiation

La médiation présente toutefois de nombreux avantages. Par exemple, la médiation est souvent un moyen plus rapide et moins coûteux de résoudre les conflits que de les régler par voie judiciaire. La médiation permet également d’alléger la charge de travail des tribunaux surchargés. De plus, comme toutes les parties concernées participent activement au processus de médiation, le résultat de la médiation est plus durable qu'une décision imposée par le tribunal. Par ailleurs, la médiation contribue à renforcer la cohésion sociale et à lutter contre la polarisation car cette procédure fait pleinement appel à la communication et au rapprochement mutuels. En outre, la médiation a également un effet préventif. « En connectant les gens, en les amenant à dialoguer entre eux de manière positive et en les amenant à collaborer, les conflits peuvent même être évités », déclare la ministre Verlinden.

Comité de pilotage

Afin de mieux faire connaître la médiation et de recenser les initiatives de médiation existantes, un comité de pilotage a été créé il y a trois ans à l'initiative du SPF Intérieur, du SPP Intégration sociale et de l'asbl Befus, le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine. Les travaux de ce comité de pilotage, composé de médiateurs de différents services de médiation locaux des différentes régions, ont abouti à une charte qui sera largement diffusée dans les prochains mois. Avec cette charte, les initiateurs veulent encourager un maximum de bourgmestres à mettre en place des services de médiation au niveau local ou à renforcer ceux qui existent déjà. Ils espèrent également par ce biais sensibiliser la population à l'existence des services de médiation et faciliter le recours à ces services. Le développement d'une culture de la médiation au niveau local profite en effet à l'ensemble de la société.

Aussi intéressant pour vous :

19 octobre 2022
La semaine internationale de la médiation vient de se clôturer, une belle occasion de mettre la médiation à l’honneur !
10 octobre 2022
Depuis 2 ans Le nombre de PLP connait une hausse générale de 3,58%. Ce chiffre englobe une hausse de 1,43% pour les PLP citoyens et les 13,77% nouveaux PLP indépendants qui ont vu le jour. Dans la Région Flamande on observe le plus grand nombre de nouveaux PLP créés.
25 novembre 2022
Aujourd'hui encore, les femmes sont souvent victimes de différents types de violence. Lorsqu'il s'agit de violences intrafamiliales, les victimes sont aussi souvent des femmes. Le SPF Intérieur va investir 1,5 million d'euros dans 15 projets locaux innovants qui luttent contre la violence intrafamiliale. Ces projets ont été officiellement lancés le 25 octobre.