Journée nationale du Gardien de la paix

La ministre Verlinden discute avec des gardiens de la paix
Près de 200 gardiens de la paix (-constatateurs) se sont réunis à Bruxelles le 9 mai pour la première journée nationale du gardien de la paix, organisée par la Direction générale Sécurité et Prévention (DGSP) du SPF intérieur.

Les gardiens de la paix sont un maillon de la politique de sécurité à ne pas sous-estimer. Ils sont un des métiers de la sécurité dans notre pays. Les gardiens de la paix travaillent au sein d'une administration locale et sont le premier point de contact des citoyens au sein de la commune. Ils sont notamment chargés de tâches de sécurité et de prévention visant à accroître le sentiment de sécurité des citoyens et à prévenir les nuisances publiques et la criminalité.
L'objectif de la journée d'étude était de donner la parole aux gardiens de la paix sur différents sujets qui les concernent. Leur formation, la relation avec les citoyens, le contenu de leurs missions et la perception générale de leur fonction dans la société ont été les principaux thèmes de la journée. Lors des tables rondes, les participants ont eu l'occasion d'exprimer leurs commentaires et leurs besoins. Cet apport pratique du terrain contribuera à l'élaboration de recommandations stratégiques de la DGSP. En collaboration avec les gardiens de la paix, nous souhaitons travailler à l'amélioration de la reconnaissance à leur égard et de l'attractivité de leur fonction. 
Par ailleurs, grâce à la présence en nombre de gardiens de la paix de pas moins de 67 services différents, la Journée des gardiens de la paix a été l'occasion de se rencontrer en personne et d'échanger leurs expériences non seulement entre eux, mais aussi avec des participants d'autres métiers de la sécurité. En effet, le programme comprenait également une table ronde sur la collaboration entre les gardiens de la paix, la police, la sécurité privée et les conseillers en prévention des vols, sous la devise : "Ensemble, on est plus fort que tout seul". Naturellement, cette discussion a fait le lien avec la campagne Respect Mutuel de la DGSP. Le message de cette campagne est le suivant : ceux qui se connaissent (mieux) se respectent davantage. Ce message s'applique autant aux relations entre les citoyens et les métiers de la sécurité qu’aux professions de la sécurité ente elles.
La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden était également présente lors de l’événement. Elle a saisi l’occasion pour remercier les gardiens de la paix (-constatateurs) pour le travail qu’ils effectuent et les a félicités pour leur engagement quotidien au service de notre sécurité. 
Cette journée d'étude riche en enseignements s'est achevée de manière positive en compagnie des uns et des autres. Les gardiens de la paix participants sont repartis chez eux avec de nouvelles idées, expériences et connexions, prêts à partager leurs nouvelles connaissances avec le reste de l'équipe et à les mettre en pratique ensemble.
Pour plus d'informations sur les gardiens de la paix, vous pouvez toujours consulter notre site web : Gardien de la paix | BeSafe.

Aussi intéressant pour vous :

17 juillet 2024
Le dimanche 21 juillet 2024, à l’occasion de la fête nationale, le SPF Intérieur vous ouvre les portes de son village Sécurité au Sablon à Bruxelles. Cette année encore, le menu des animations qui vous attend sera copieux
19 mars 2024
La campagne #RespectMutuel vise à forger des liens solides entre les citoyens et les professions de la sécurité. C'est pourquoi la DGSP a organisé un atelier à TAJO, un lieu où les jeunes vulnérables reçoivent un soutien. L’objectif était de faire découvrir aux jeunes le monde des métiers de la sécurité.
20 décembre 2023
La Direction générale de la Sécurité civile a développé une campagne de communication afin de sensibiliser la population à la violence contre les pompiers et l'appeler à soutenir les pompiers, les pompières, les ambulanciers et les ambulancières.