Campagne Respect Mutuel

Pour en savoir plus sur l'approche et l'objectif de la campagne "Respect mutuel" et sur les actions organisées dans le cadre de cette campagne, continuez ici.

Quel est le but de la campagne Respect Mutuel ?

logo respect mutuel

La campagne met l'accent sur la connexion comme moyen d'accroître la confiance entre les citoyens et les professions de la sécurité. Le renforcement de la confiance conduit à un plus grand respect, qui peut à son tour avoir un impact sur la lutte contre l'agression et la violence entre les citoyens et les professions de sécurité.

Comme l'a déclaré la ministre Verlinden : "Pour établir la confiance, un dialogue positif (direct) est indispensable. Le message ultime est le suivant : ceux qui se connaissent (mieux) se respectent davantage. Je veux me concentrer sur les initiatives qui construisent des ponts."

La campagne "Respect mutuel", par le biais d'une campagne de sensibilisation composée de plusieurs projets sous-jacents, vise à attirer l'attention sur ce lien et à renouveler le dialogue.

Le respect mutuel peut se construire sur plusieurs piliers indissociables : l'échange d'informations, les pratiques sous les projecteurs et un réseau de partenaires.

Lancement

Le 3 septembre 2021, le symbole de la campagne a été présenté par la Ministre Verlinden lors de la révélation de la fresque au viaduc Hermann-Debroux.

mural respect mutuel

La campagne « Respect mutuel » veut rapprocher les citoyens et les métiers de la sécurité au moyen d’un geste simple – popularisé durant la crise Covid – un « check » avec le poing. Voilà ce que représente cette fresque, qui est devenu le symbole de la campagne..

Nous invitons chaque citoyen à aller à la rencontre d’une personne qui exerce un métier de la sécurité pour discuter de son travail. Cette approche permet à chacun de mieux se comprendre.

Conférence

Le 25 mai 2022, une conférence dans le cadre de la campagne "Respect mutuel" s'est tenue à l'Atomium.  Professionnels de la sécurité et citoyens ont débattu et échangé leurs expériences sur ces thèmes. 

conférence Respect Mutuel

Certains des principaux acteurs du paysage sécuritaire belge étaient présents à la conférence : outre la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, Jurgen De Landsheer (chef de corps de la Zone de Police Midi), Kathleen Stinckens (Comité P), Thierry Gillis (AIG), le colonel Pierre Menu (pompiers), Delphine Beatse et Hendrik Vanderkimpen (sécurité privée) étaient également présents.

Avec un certain nombre de citoyens, les professionnels de la sécurité ont partagé leurs expériences sur différents sujets:

  • Comment améliorer l'image négative des professionnels de la sécurité sur les médias sociaux ?  
  • Comment rendre la procédure de plainte des citoyens plus transparente et plus simple ?
  • Quelles actions le gouvernement peut-il entreprendre pour améliorer la compréhension mutuelle entre les citoyens et les professions de la sécurité ?

Ces discussions ont abouti à quelques recommandations concrètes pour améliorer la relation entre les citoyens et les professionnels de la sécurité.

foto jongeren en politie conferentie Wederzijds Respect

Informer et sensibiliser

La collecte et l'analyse d'informations sont nécessaires pour que le débat public puisse être mené de manière factuelle. Il s'agit notamment de la recherche scientifique, des droits et obligations, des informations destinées aux victimes de violence et de l'endroit où s'adresser pour déposer une plainte.

Une première action dans ce cadre est la brochure d'information "Connaissez-vous les métiers de la sécurité?". Cliquez ici (LINK) pour plus d'informations. 

Réseau de partenaires clés

sleutelpartners

La campagne 'Respect Mutuel' est développée en collaboration avec la DG Sécurité civile du SPF Intérieur et la Police intégrée. 

Pour que la campagne soit une réussite, il est toutefois nécessaire qu'une coopération naisse entre les différents partenaires clés. Pour atteindre l'objectif d'un dialogue et d'une connexion renouvelés, tous les acteurs importants doivent être impliqués. À l'approche de la campagne, certains partenariats se sont déjà formés.

Représentants des métiers de la sécurité

Il va sans dire que les représentants des métiers de la sécurité constituent des partenaires essentiels de la campagne. Par conséquent, les fédérations de sapeurs-pompiers, les coordinateurs de gardiens de la paix, les responsables de la sécurité des stewards de football, le 112 et les représentants de la sécurité privée sont indispensables.

Citoyens

Le citoyen est entre autres impliqué par le bais des représentants des organisations citoyennes telles que les Belgian Supporters (fédération faîtière des supporters de football), la Royal Football Association, les représentants des conseils de jeunesse en Belgique et des organisations d'aînés.

Les initiatives de participation citoyenne relèvent donc de cet axe étant donné que le citoyen constitue aussi un partenaire clé.

Plus d'informations sur les initiatives de participation citoyenne seront publiées prochainement!

Centre d'expertise PLP

Le Centre d'expertise PLP fait office de liaison entre les Partenariats locaux de prévention et les autorités. Il se concentre un maximum sur la prévention, en collaboration avec la DG Sécurité & Prévention du SPF Intérieur, et diffuse des conseils de prévention via ses canaux.

Plus d'informations?

Inspection générale de la police (AIG)

L'Inspection générale, en tant qu'organe de contrôle indépendant des services de police relevant du pouvoir exécutif, veille au fonctionnement de la police fédérale et de la police locale ainsi que de leurs composantes, et ce dans le respect de la démocratie et de la protection des libertés et droits fondamentaux.

L'AIG a plusieurs missions nécessaires à l'optimisation du respect mutuel entre la police et le citoyen.  

Plus d'informations?

De nouveaux partenaires clés sont toujours les bienvenus pour rejoindre le mouvement.  Ensemble, nous pouvons nous consacrer à la création de liens et d'un dialogue positif.

Des pratiques pour inspirer

pratique

Comme indiqué dans la note-cadre 2016-2019 : "La violence à l'encontre des professions de la sécurité et des professions médicales mérite une attention particulière. Ces professions sont vulnérables car elles interviennent dans des situations potentiellement urgentes pour assurer la sécurité et la santé des citoyens ayant besoin d'aide. La violence à l'encontre des professionnels de la sécurité ou de la santé compromet la disponibilité des services de sécurité et de soins et doit être traitée avec fermeté, tant sur le plan préventif que répressif."

Cette nécessité a été soulignée une nouvelle fois à la suite de la visite du ministre Verlinden à Ixelles en 2020. Une conversation avec plusieurs policiers, qui ont été victimes d'une violence insensée, était une des raisons de travailler à un rapprochement entre les citoyens et les professionnels de la sécurité sur la base du respect mutuel est apparue clairement. Les projets ci-dessous peuvent servir de source d'inspiration pour une politique qui tente d'atteindre cet objectif.

Cette page sera complétée ultérieurement. Gardez donc un œil sur notre site web !

Informer

Les projets ci-dessous visent à informer les citoyens de manière accessible sur les tâches et le fonctionnement de la police.

Camion de prévention :

"Comment informer les citoyens en tant que policiers sur des questions qui touchent à l’intérêt général de leur quartier ? C'est simple, il faut leur parler. Le camion de prévention se déplace et informe les citoyens dans la rue."

Mag da :

"Que pouvez-vous faire ? Que ne pouvez-vous pas faire ? Que devez-vous faire ? Dans cette campagne de la Zone de police d'Anvers, vous trouverez plus d'informations sur vos droits et obligations."

Plateformes de consultation

Il s'agit de mettre en place des plateformes où des acteurs de terrain clé, comme la police, peuvent interagir avec les citoyens pour discuter de sujets d'actualité liés à la sécurité. Ces plateformes peuvent être organisées au niveau du quartier, de la zone de police ou même au niveau national.

Discussions de quartier à Ostende

"Que veulent les citoyens pour leur quartier ? Lors des discussions de quartier à Ostende, un coin du voile est levé. Les plans politiques, au niveau du quartier, sont présentés aux citoyens, après quoi ils peuvent entamer un débat avec les administrateurs locaux."

See something - Say something

"Dans ce projet, les préoccupations de la société civile et des jeunes de Molenbeek sont transmises à la police afin que la confiance puisse revenir."

Café de la police

"Un environnement décontracté où les citoyens et la police, de manière égale et respectueuse, parlent de ce qui doit être fait pour améliorer la sécurité."

Figures de pont

Les personnes relais sont des experts par expérience qui peuvent agir comme des personnes de confiance. Grâce à leur vaste réseau, ils peuvent jeter un pont entre le citoyen et la police.

Grand frère, grande sœur

"Les jeunes plus âgés ont déjà une certaine position et un certain respect dans les cours de récréation. Ils peuvent être les meilleurs ambassadeurs d'un quartier plus sûr et meilleur auprès des autres."

Ensemble dans la rue

" Ensemble dans la rue met l'avenir des jeunes au centre, mais travaille également avec les adultes. Les jeunes eux-mêmes sont responsables de la mise en place de multiples projets dans le quartier."

Casablanca va à Casablanca

"Les jeunes du quartier Casablanca de Kessel-Lo se réunissent chaque semaine, organisent des événements qui stimulent l'interaction sociale dans le quartier et travaillent en vue d'un voyage à Casablanca au Maroc, pour y faire du bénévolat."