Respect Mutuel: les citoyens et les professionnels de la sécurité se parlent

2 poings se font un check en signe de respect
Un steward de football peut-il demander la carte d'identité des supporters ? Quand devez-vous, en tant que citoyen, payer pour une intervention des pompiers ? Les gardiens de la paix peuvent-ils utiliser une matraque ou un spray lacrymogène lorsqu'ils sont confrontés à des citoyens agressifs ? De nombreuses personnes ignorent ou connaissent insuffisamment les tâches et les compétences des métiers de la sécurité (police, pompiers, stewards de football, agents de gardiennage...). Souvent, ils ne connaissent pas non plus leurs propres droits et obligations lors des interactions avec ces professionnels de la sécurité. Lors d'une conférence le 25 mai, des professionnels de la sécurité et des citoyens échangeront leurs expériences et débattront de ce qui est possible et de ce qui est autorisé lors des interventions. Car le respect mutuel ne peut se développer que si l'on apprend à se connaître.

Respect mutuel

Le respect mutuel entre les citoyens et les professionnels de la sécurité devrait être une évidence. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Suite à  un certain nombre d'incidents au cours desquels la violence a été utilisée par et contre des professionnels de la sécurité, la ministre Annelies Verlinden a lancé en 2021 un projet commun avec  le SPF Intérieur (Direction générale Sécurité et Prévention et la Direction générale Sécurité civile), la police fédérale, la Commission permanente de la police locale et le Service social de la police pour travailler sur cette relation. L'objectif de cette initiative est d'accroître le respect mutuel entre les citoyens et les professionnels de la sécurité en mettant l'accent sur un récit positif et communicatif dans lequel la connaissance mutuelle et un dialogue ouvert occupent une place centrale.

Avec la publication de la brochure "Connaissez-vous les métiers de la sécurité ?", qui informe les citoyens sur les tâches et responsabilités des différents métiers de la sécurité, et une campagne largement partagée sur les médias sociaux de conversations "les yeux dans les yeux" dans lesquelles certains citoyens et professionnels de la sécurité ont partagé leurs expériences, certaines étapes importantes de ce rapprochement mutuel ont déjà été franchies l'année dernière.

Le dialogue

Dans le cadre de cette campagne, la Direction générale Sécurité et Prévention (DG SP) organise le 25 mai une conférence à laquelle participeront activement tant les citoyens que les professionnels de la sécurité. Outre les tâches et les responsabilités des professions de la sécurité, les droits et les devoirs des citoyens et des professionnels de la sécurité lors des interventions sont donc au cœur de cette conférence. Les connaissances des participants sur ces sujets seront testées au moyen d'un petit quiz, après quoi des représentants de la police et des pompiers, ainsi que des gardiens de la paix, des stewards de football, des agents de sécurité et des agents de gardiennage expliqueront les réponses.

Lors de tables rondes, des représentants de diverses organisations de jeunesse et de partenariats locaux de prévention (PLP) entreront ensuite en débat avec des professionnels de la sécurité. Ils aborderont différents thèmes, tels que l'image négative des professionnels de la sécurité sur les médias sociaux et la procédure que les citoyens doivent suivre pour déposer une plainte contre un professionnel de la sécurité. Au cours de ces discussions, des mesures concrètes seront formulées pour que le gouvernement y travaille à court et à long terme.

Plus tard dans l'année, ce débat sera également mené dans tout le pays au niveau local et à plus petite échelle. L'intention est d'impliquer le plus grand nombre possible de citoyens et de professionnels de la sécurité dans ce débat et, ce faisant, de continuer à tisser des liens entre eux de bas en haut.

Aussi intéressant pour vous :

27 octobre 2022
En mars et octobre, nos collègues d'AD VP Jules Mortier, Visara Selimi et Tineke Van Iseghem ont donné des ateliers autour des métiers de la sécurité à des jeunes de l'asbl gantoise TAJO.
12 septembre 2022
Nous célébrons un an de Respect Mutuel avec un court clip dans lequel nous voulons mettre en avant les valeurs de la campagne et présenter au grand public les ambassadeurs des différentes professions de la sécurité.
30 mai 2022
Un agent de gardiennage qui demande à un visiteur d'une entreprise sa carte d'identité. Un steward de football qui veut fouiller un supporter. ...