Projets de subvention pour la sécurité football : Prévention et innovation en action

voetbal in doelnet
Le Service Sécurité Football apportera un soutien financier à trois projets prometteurs suite à un récent appel de projets. Avec une forte orientation vers l'innovation et la prévention, deux initiatives de l'Université de Gand et une de la Pro League relèvent des défis avant-gardistes dans le paysage de la sécurité dans le football.

"La numérisation fera de plus en plus son entrée dans le contrôle d'accès des stades et la facilitation de l'expérience des supporters au cours des prochaines années. La technologie expérimentée avance souvent plus vite que la législation."

Prof. Gert Vermeulen, professeur ordinaire en droit pénal et en protection de la vie privée à l'Université de Gand

Critères de sélection et expertise
Deux projets de l'Université de Gand et un de la Pro League ont été sélectionnés pour être financés par des subventions annuelles du Service Sécurité Football. Les projets ont suivi un processus de sélection minutieux effectué par un panel de dix experts en matière de sécurité dans le football. Ce panel comprenait des responsables de la sécurité, des stewards et des représentants de la police locale et fédérale. Les experts ont évalué chaque projet en fonction de critères tels que l'alignement sur le plan d'action 'Ensemble pour un Football Sûr', le caractère innovant et la réalisation qualitative, mettant l'accent sur la transparence des phases et l'orientation des résultats.

Les projets sélectionnés se concentrent sur deux thèmes principaux : le contrôle d'accès et la perception de la sécurité dans le football.

Une politique alternative de billetterie
Compte tenu des limites du contrôle d'accès manuel actuel, où les stewards et les agents de sécurité vérifient les cartes d'identité et les billets, l'Université de Gand bénéficie d'une subvention de 24 748,17 euros pour élaborer un cadre juridique préliminaire pour l'utilisation de données biométriques en relation avec une politique de billetterie plus précise. D'une part, un cadre juridique sera élaboré pour l'utilisation de données biométriques, y compris la reconnaissance faciale, les empreintes digitales et la reconnaissance de la paume de la main, dans le but de faciliter un contrôle d'accès fluide et sûr conformément aux directives du Règlement Général sur la Protection des Données. D'autre part, l'université formulera des recommandations concrètes pour le Service Sécurité Football concernant d'éventuelles modifications de la loi (sur le football).

Synergie entre théorie et pratique
Le projet de la Pro League s'intègre parfaitement au travail de l'Université de Gand et reçoit une subvention de 19 603,97 euros pour relier les aspects pratiques aux perspectives théoriques. Cette initiative favorisera la synergie entre tous les acteurs impliqués dans la sécurité dans le football, y compris les clubs, la RBFA, la police et le Service Sécurité Football. La Pro League mettra en place un organe de concertation global pour discuter des expériences et des défis, après quoi des recommandations pratiques seront formulées et transmises à l'Université de Gand.

"La Pro League s'engage à réunir l'expertise sur le terrain avec les connaissances académiques et les applications de l'Université de Gand pour faire de réels progrès dans l'introduction de nouvelles technologies dans la politique de sécurité et le contrôle d'accès, conciliant sécurité, légalité et convivialité."

Stijn Van Bever, Directeur des Affaires Publiques de la Pro League

Baromètre de sécurité dans le football  
L'Université de Gand reçoit également 30 647,86 euros pour le développement du Baromètre de Sécurité dans le Football. Cet instrument avancé vise une approche basée sur l'information pour la politique contre diverses formes de violence dans le football. Le baromètre permet des interventions variées sur des phénomènes prioritaires, automatise l'analyse et le rapport, et offre la possibilité d'analyses de tendances longitudinales. L'objectif est de permettre aux parties prenantes pertinentes, dont le Service Sécurité Football du SPF Intérieur, la Pro League, la RBFA, les clubs professionnels et la police, de soutenir et de façonner leur politique de manière basée sur l'information dans la lutte contre différentes formes de violence, comme le racisme, l'utilisation illégale de matériel pyrotechnique et la violence physique.

"À notre connaissance, il s'agit du premier Baromètre de Sécurité dans le Football qui sera développé à l'échelle mondiale ; dans ce sens, la Belgique peut servir d'exemple à d'autres pays."

Prof. Wim Hardyns, professeur de criminologie à l'Université de Gand

Perspectives de résultats
Ces trois initiatives prometteuses représentent une avancée dans la politique de sécurité dans le football. Avec des solutions efficaces pour les défis actuels auxquels le football belge est confronté le Service Sécurité Football suit attentivement la mise en œuvre et le suivi de ces projets. Avec les résultats en vue, nous sommes prêts à franchir de nouvelles étapes vers un avenir plus proactif, durable et sécurisé pour le football belge.

Aussi intéressant pour vous :

22 février 2024
Ce mercredi 21/02/2023 un projet de loi a été approuvé en Commission au parlement fédéral. Il s’agit d’une étape importante en vue d’une ratification par la Belgique de la Convention du Conseil de l’Europe sur une approche intégrée de la sécurité, de la sûreté et des services lors des matches de football et autres manifestations sportives,
04 octobre 2023
La Direction Générale Sécurité et Prévention (DGSP) annonce le lancement de l'appel à projets pour des initiatives de prévention liés à la sécurité dans le football. La DGSP met à disposition 75 000 euros. Un projet répondant aux critères peut recevoir jusqu'à 50 000 euros de soutien.
28 juillet 2023
Ce 28 juillet 2023, la nouvelle saison de football sera officiellement lancée. Le football est une fête pour les jeunes et les moins jeunes. Au cours de la saison dernière, de nombreuses mesures ont été prises pour rendre le football plus sûr.