vol chantier

Les statistiques policières de criminalité montrent que les faits enregistrés relatifs au nombre de vols sur les chantiers sont en hausse depuis 2017. Avec près de 3.000 vols en 2018, cela représente une moyenne de 8 vols par jour. Ces vols concernent aussi bien les matériaux de construction que le petit outillage jusqu’au vol de matériel lourd.

Les pertes pour les entreprises peuvent s’avérer être très lourdes, non seulement en termes de coût de remplacement de l’outil dérobé, mais également en termes d’inactivité ou d’activité réduite du personnel n’ayant plus l’outillage nécessaire.

Ci-dessous vous trouverez un ensemble de mesures à prendre en compte en vue de diminuer au maximum le risque de vol. Ces recommandations sont classées dans l’ordre chronologique dans lequel ces mesures doivent être prises.

Ces catégories de mesures sont au nombre de 4 :

  • Les mesures organisationnelles : ce sont les premières mesures à mettre en œuvre dans le plan global de sécurité, c’est l’organisation du chantier
  • Les mesures techniques/physiques : ces mesures concernent les dispositifs de fermeture du chantier
  • Les mesures électroniques : ces mesures concernent les mesures de surveillance et de détection électronique
  • Les mesures de signalement : ces mesures concernent le signalement à faire auprès des services de police
0

Les mesures organisationnelles

  • Désignez un responsable de l’application des mesures de sécurisation ;
  • Désignez un responsable de la gestion des clés qui sait à tout instant à qui elles ont été confiées ;
  • Sensibilisez et responsabilisez votre personnel aux mesures de prévention des vols. Un minimum de vigilance s’impose ;
  • Responsabilisez votre personnel dans la gestion des biens et la fermeture du chantier ;
  • Rappelez régulièrement l’importance d’appliquer ces règles de sécurisation, lors de réunions avec votre personnel sur le chantier ;
  • Apposez à différents endroits, comme les roulottes de chantier, les consignes sous forme d’affiches ou d’autocollants ;
  • Ne laissez aucune valeur dans la roulotte de chantier ;
  • Etablissez un plan de sécurisation de l’ensemble du chantier ;
  • Maintenez un aménagement de chantier organisé ;
  • Limitez le nombre d’accès au chantier pour faciliter le contrôle des allées et venues ;
  • Evitez toute livraison prématurée de matériel qui sera stocké sur le chantier ;
  • A la fin de la journée, vérifiez que l’ensemble de l’outillage est bien complet ;
  • Apposez des numéros d’identification sur vos outils ;
  • Faites un inventaire complet de votre outillage (numéros de série et photos). Réactualisez-le lors d’achat d’un nouvel outillage ou lors d’un remplacement ;
  • Dans la mesure du possible, reprenez chaque jour l’outillage de chantier.
1
Les mesures organisationnelles

Les mesures techniques-physiques

  • Clôturez efficacement le chantier. Installez des barrières de chantier solides que vous fixerez les unes aux autres ;
  • Installez sur ces barrières une bâche opaque afin d’éviter les regards indiscrets et les convoitises ;
  • Verrouillez correctement la roulotte de chantier ;
  • Si de l’outillage doit rester sur place, installez-le dans des coffres verrouillés et stockés dans un endroit sécurisé ;
  • Attention à l’outillage qui reste dans les véhicules. Ces derniers n’offrent pas une sécurité suffisante, en effet, les portières et les vitres peuvent être trop facilement forcées ;
  • Utilisez des chaînes résistantes au sciage, au coupe-boulon ou à la masse, en plus de points d’ancrage. Utilisez des cadenas également résistants pour attacher les chaînes ;
  • Utilisez des sabots de roues antivols pour vos véhicules de chantier.
1
Les mesures techniques-physiques

Les mesures électroniques

  • Sécurisez votre chantier à l’aide d’un système d’alarme électronique (différents systèmes de détection périmétrique sont disponibles tels que : détection sur les clôtures, détection sur murs et bardages, détection par câbles enterrés, barrières de détections, détection laser…) ;
  • Sécurisez votre chantier à l’aide de caméras de vidéosurveillance ;
  • Installez un éclairage puissant avec une détection de mouvement. Veillez à une disposition « stratégique » de cet éclairage. Il doit par exemple être installé à une hauteur suffisante pour ne pas être trop facilement vandalisé ;
  • Equipez vos engins roulants d’un système électronique anti-démarrage ;
  • Equipez vos engins roulants de chantier de balises GPS. Il s’agit d’une géolocalisation de vos engins. Tout déplacement suspect d’un matériel est détecté par la balise GPS et vous alerte.
1
Les mesures électroniques

Les mesures de signalement

  • Si vous voyez des véhicules suspects circuler autour du chantier ou des agissements suspects, prévenez les services de police ;
  • Demandez au responsable du chantier de se présenter auprès du voisinage en laissant par exemple ses coordonnées de contact pour être prévenu s’il y avait des agissements suspects (contrôle social des voisins). Le voisinage peut également prévenir les services de police ;
  • En cas de vol, il est important de fournir une description détaillée des faits et du matériel volé (l’inventaire et les photos seront d’une grande utilité) ;
  • Conservez en lieu sûr les formulaires d’enregistrement du matériel accompagnés par exemple des photos, d’une copie des factures, une copie des garanties ;
  • Demandez aux services de police de réaliser une surveillance du chantier lors de patrouilles.
1
Les mesures de signalement

Faites gratuitement appel aux services d’un expert indépendant en matière de vol. Ses conseils sont neutres et sans engagement. Les services offerts diffèrent d’une commune à l’autre.

Insérez le nom ou le code postal de votre commune et découvrez quels services y sont offerts.