De quoi s'agit-il ?

Selon l’ASBL Respect Seniors, la violence envers les seniors doit être différenciée de la maltraitance en ce que cette dernière se passe dans une relation de confiance.

Par exemple, on parlera de violence dans le cas d’un vol de sac à main d’un senior dans la rue, on parlera plutôt de maltraitance si ce même fait est commis par un ami de l’aîné.  

La maltraitance est définie comme suit dans l’arrêté du 29 septembre 2011 du gouvernement wallon portant codification de la législation en matière de santé et d’action sociale :

« tout acte ou omission commis par une personne ou un groupe de personnes qui, au sein d’une relation personnelle ou professionnelle avec un aîné, porte ou pourrait porter atteinte physiquement moralement ou matériellement à cette personne. »

Dans la définition utilisée par le Centre de soutien Flamand aux personnes âgées (VLOCO), il est en outre précisé qu’il existe une forme de dépendance partielle ou totale dans le chef de la personne âgée.

Il est donc important de souligner que la maltraitance peut être passive ou active et que les différentes formes de maltraitance peuvent s’additionner les unes aux autres :

seniors

La maltraitance envers les seniors était considérée auparavant comme faisant partie de la sphère privée mais on la considère aujourd’hui comme un problème important, eu égard au vieillissement rapide de la population dans de nombreux pays. Suivant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), entre 1995 et 2025, le nombre de plus de 60 ans dans le monde devrait passer de 542 millions à 1,2 milliard.

Cette réalité touche désormais chaque mois 1 personne âgée sur 10 (en 2017).

1
De quoi s'agit-il ?

Les différentes formes de maltraitance envers les seniors

seniors

  • Maltraitance psychologique : infantilisation de la personne âgée, absence de considération ou non-respect de son intimité (ex : entrer sans frapper dans une chambre en maison de repos ; tutoyer intempestivement un aîné) ;
  • Négligences : donner à manger machinalement sans parler à la personne âgée, ne pas laver le linge, etc.
  • Maltraitance financière : s’approprier des biens de l’aîné sous prétexte d’un héritage anticipé, rencontrer l’aine le jour où il reçoit sa pension pour lui soutirer de l’argent, etc.;
  • Maltraitance civique : prise de décision à la place de l’aîné (ex : ne plus le laisser aller au jardin ou se balader par peut d’une chute) ;
  • Maltraitance physique : coups et blessures envers un senior.
1
Les différentes formes de maltraitance envers les seniors

Qui sont les victimes ?

71% des cas : personnes vivant à domicile

27% des cas : personnes séjournant en institution

Il est intéressant de noter que ces chiffres ne donnent aucune indication sur les auteurs présumés des maltraitances. En effet selon l’ASBL Respect Seniors, ce n’est pas parce que l’aîné réside en institution que la maltraitance est nécessairement commise par un professionnel et ce n’est pas parce que l’aîné réside à domicile que la maltraitance est nécessairement commise par un proche.

1
Qui sont les victimes ?

Qui sont les auteurs ?

65% des cas : un membre de la famille : le plus souvent les enfants et ensuite le conjoint

20% des cas : un professionnel (résidence, hôpitaux, établissements de soins)

Particularité liée à la maltraitance envers les seniors

Pour bien comprendre cette problématique, il est intéressant de souligner que l’on peut être maltraitant tout en se sentant bienveillant. En effet, en règle générale, la maltraitance n’est pas intentionnelle.

Ce sont par exemple des situations dans lesquelles un prestataire de soins s’occupe de personnes âgées avec les meilleures intentions, mais il ne le fait pas de manière adéquate ni appropriée, ce qui entraîne des souffrances pour les personnes dont il s’occupe.  

En particulier dans le secteur des soins aux personnes âgées, il existe souvent un problème de surcharge de travail  par rapport aux capacités du personnel. En d’autres termes, on demande plus au soignant qu’il ne peut en gérer.

Il y a également beaucoup de cas dans lesquels le senior ne se rend pas compte de la maltraitance ou des cas dans lesquels il est conscient de la maltraitance, mais il l’accepte, par crainte de ne plus recevoir de visites par exemple.

1
Qui sont les auteurs ?

Quels sont les facteurs de risque liés à la maltraitance envers les seniors ?

seniors

 

Différents facteurs de risque ont été relevés par l’OMS. Certains sont liés à la personne même, comme le mauvais état de santé physique ou psychique, l’abus d’alcool ou de substances, ou encore le fait d’être une femme âgée dans certaines cultures où les femmes ont un statut social inférieur, augmente le risque de négligences ou d’abus financiers.

D’autres facteurs sont plutôt liés à la situation familiale, comme la cohabitation ou la dépendance de l’auteur des actes de maltraitance, les situations de conflit familiaux qui peuvent s’aggraver avec la perte d’autonomie de la personne âgée.

L’isolement social et l’absence de soutien social qui en résulte est également pointé comme étant un facteur de risque important. Bien souvent, la dégradation de l’état de santé ou la perte de proches ont comme conséquence la mise à l’écart de la personne âgée.

Il ne faut pas oublier non plus les facteurs socioculturels comme les représentations liées aux personnes âgées qui sont vues comme étant faibles, inutiles, dépendantes, l’absence de ressources, l’érosion des liens familiaux et intergénérationnels.

Au niveau des institutions, les facteurs de risques sont plutôt liées à la formation, à la rémunération et à la surcharge de travail du personnel, à l’environnement matériel de l’institution, à l’équilibre entre les intérêts de l’institution et celui des personnes âgées ainsi que des normes de qualité des soins. 

1
Quels sont les facteurs de risque liés à la maltraitance envers les seniors ?

Actions

Niveau international :

Niveau européen :

Niveau national :

Région

Dénomination institution

N° vert

Bruxelles

Infor- homes ASBL

 

Ecoute Seniors : 02/223 13 43

Wallonie 

Agence wallonne de lutte contre la maltraitance des aînés  « Respect Seniors ASBL »

 

Espace Seniors ASBL : « à qui adresser une plainte ? »

 

Senoah ASBL

 

0800/30330

Flandre

le Centre de soutien Flamand aux personnes âgées « VLOCO »

 

et son outil « RITI «  destiné aux professionnels

1712

 

1
Actions