Programme

 

13h00 : Accueil

par Christophe Mincke (Directeur opérationnel criminologie - INCC)

13h10 : La contestation urbaine à l'heure du numérique. Formes et explications possibles

par Elisabeth Enhus (Professeur Em. Département de criminologie, VUB)

13h30 : Gestion des troubles du 24 mars 2021 à La Louvière - Suivi des bandes urbaines

par Christian Henry (procureur du Roi de Mons)

13h50 : Présentation du projet « Jongerenopvolgingskamer » à Anvers

par Isabelle Verguts (Substitut du procureur du Roi près le parquet d’Anvers, section Anvers) et Nina Delbecke (Criminologue du Parquet d’Anvers)

14h10 : Bilan des Bandes Urbaines sur la zone de Police de Bruxelles CAPITALE Ixelles - Présence de BU lors d’émeutes ?

par Pierre Reumont (1er Commissaire de Police Chef de Section Crime-Violences-Bandes urbaines- Zone de police Bruxelles CAPITALE Ixelles)

14h30 : Projet « New Way of Protesting (NWOP) »

par Koen Van Overtveldt (Directeur Coordinateur Bruxelles - Police Fédérale)

 

14h50 : Pause

 

15h00: Approche de Liège suite aux émeutes urbaines du 13 mars 2021

par Vincent Rodes (Commissaire Dirigeant - Police locale de Liège, Direction Opérationnelle Service des Renseignements Généraux)

15h20: Prévention sociale de proximité - une approche intégrale

par Illias Marraha (Chef de Service-Service Prévention Sociale-Ville de Mechelen)

15h40 : Approche de Molenbeek concernant les incidents urbains

par Christian Naeye (Fonctionnaire de Prévention-Commune de Molenbeek-Saint-Jean)

16h00 : Agressions contre les intervenants. Mesure judiciaire alternative pour les auteurs

par Arne Dormaels (Directeur VIAS Institute)

16h20 : Questions-réponses

 

17h00 : Conclusions

par Monsieur Vincent Van Quickenborne, Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice et de la Mer du Nord.

par Madame Annelies Verlinden, Ministre de l’Intérieur, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique.

 

0

Conclusion et recommandations

La violence urbaine est un phénomène auquel notre pays a été confronté à plusieurs reprises en 2021. Ce phénomène ne peut être ignoré car il touche à l’ordre publique et à la sécurité publique, qui sont les piliers de notre société. Dès lors nous devons garantir aux citoyens de fournir un maximum d’efforts dans sa prise en charge.  Ce constat a été à la base de l’organisation de la conférence. 

Il existe un ensemble de facteurs pouvant mener à la violence urbaine, ce qui en fait un phénomène très complexe, nécessitant une conceptualisation claire et une approche holistique.

En effet, nous devons développer des approches intégrale et intégrée et multidisciplinaires, afin d’élaborer une stratégie spécifique pour approcher le phénomène dans sa complexité, rétablir l’ordre et redonner confiance au citoyen envers les autorités.

Dans cette optique, l’expertise des acteur concernés, qui se fonde sur la bonne connaissance du terrain et permet le développement de projets adaptés, est cruciale pour être en mesure d’impacter le phénomène. Mais d’autres outils sont à notre portée comme les échanges entre villes, la collaboration entre acteurs communaux et police, le développement de projets préventifs pour construire les relations entre autorités publiques et citoyens, pour diminuer les frustrations et redonner une place aux jeunes, et plus globalement, travailler les liens entre la société et la police.  

Par ailleurs, une approche du phénomène des violences urbaines ne peut se faire sans tenir compte de l’influence conséquente des médias sociaux, que ce soit en vue d’atteindre et mobiliser le public cible ou dans le but de répandre certains contenus. Face à cela, nous devons être en mesure de réagir rapidement, mais nous devons aussi agir en vue de responsabiliser les auteurs de ces troubles, stopper le sentiment d’impunité, éviter l’accumulation des faits mais aussi, et de manière plus préventive, leur donner des perspectives.

Enfin, nous devons faire preuve d’innovation et de créativité dans la recherche de solutions. Certaines pistes sont à chercher parmi les projets existants, présentés lors de cette conférence. Pour nous inspirer, il est également nécessaire de nous enquérir des pratiques développées à l’étranger pour aborder ce phénomène. Dans cette optique, un second webinaire sera organisé en automne 2021 et s’intéressera cette fois aux approches internationales de la violence urbaine.

0