Le citoyen est également devenu un maillon indispensable de la chaîne de sécurité aux côtés des partenaires connus et officiels. En participant ou même en contribuant à façonner leur propre sécurité et celle des autres :

  • Les citoyens se sentent plus en sécurité ;
  • ils éprouvent un sentiment de contrôle sur leur environnement
  • les personnes ont le sentiment d'apporter une contribution utile.

Les formes de participation citoyenne

Il existe différentes formes de participation et de nombreuses façons de les organiser. Par analogie avec le guide pratique, nous optons pour une division en trois catégories équivalentes et possibles simultanément :

Participation citoyenne et sécurité : une tendance ?

La participation citoyenne peut créer un meilleur lien entre les citoyens et les organes gouvernementaux, ce qui peut accroître le soutien à la politique définie.

En outre, elle peut également donner lieu à un comportement qui contribue directement à la sécurité.
Par exemple, parce que les gens osent davantage dénoncer, osent parler aux autres, s'engagent davantage dans le quartier, font preuve d'un comportement plus autonome (préventif), etc.
Parfois, la participation citoyenne se traduit également par une plus grande sécurité. La participation citoyenne se traduit également par une réduction objective de la criminalité et/ou des nuisances, en raison de la surveillance ou de l'enrichissement des informations par exemple .

L'implication des citoyens pose également un certain nombre de problèmes. Les évolutions sociales telles que la diversité croissante et la numérisation exercent une pression sur la relation avec les citoyens. En outre, les acteurs gouvernementaux ont du mal à trouver leur chemin vers les citoyens, dans le grand nombre de canaux et de développements numériques, les différences socioculturelles et les schismes sociaux. Permettre aux citoyens de participer nécessite une approche sur mesure pour chaque initiative.

La participation citoyenne en matière de sécurité n'est certainement pas nouvelle. En 2008, une étude a été menée pour le SPF Intérieur sur la " participation des citoyens à la politique de sécurité locale " (Gelder et al., 2009). Nous n'avons pas encore atteint le stade où nous impliquons en permanence les citoyens dans la politique, mais des mesures sont prises pour poursuivre et étendre les initiatives existantes, dont le moniteur de sécurité, les partenariat local de prévention et la médiation de quartier sont des exemples connus - mais certainement pas les seuls.

Le Centre d'expertise pour l'innovation sociale du Collège universitaire VIVES mène une recherche scientifique basée sur la pratique (PWO) sur "la participation des citoyens et la sécurité locale" jusqu'en 2023. En collaboration avec notre direction, VIVES publie déjà le guide pratique, accompagné d'une vaste banque d'inspiration.Plus d'infos

  • à propos du PWO 

On peut également trouver sur BeSafe des exemples de participation citoyenne sous une ou plusieurs formes :