« BOUNCE » est une démarche pédagogique de prévention primaire considérant le renforcement de la résilience, c’est-à-dire la résistance morale à un stade précoce, comme un facteur de protection efficace contre le radicalisme ou l’extrémisme chez les jeunes et visant aussi à la responsabilisation.

Le projet vise à favoriser le « vivre ensemble », à apporter un soutien de proximité aux Cherattois via le travail de rue, à lutter contre les discriminations, à coordonner les différents services, associations et acteurs actifs sur le terrain et à soutenir la population dans la construction de projets locaux.

L'objectif principal de ce projet est de prévenir localement la radicalisation et les extrémismes violents.

L'objectif est d'encourager les professionnels en leur permettant de comprendre les mécanismes on oeuvre autour de la polarisation et de la radicalisation.

L'objectif principal de ce projet est d'outiller ces travailleurs à réagir et agir professionnellement au niveau local face à des situations de radicalisation (avec une portée violente ou pas, avec ou sans passage à l’acte) au niveau de la prévention mais aussi de l’orientation et du relais des personnes pour une prise en charge.

L'objectif principal est de découvrir les apports de chercheurs et personnes-ressources qui ont analysés une question liée aux enjeux du vivre ensemble et du radicalisme idéologique et/ou religieux, en vue de mieux comprendre pour agir ; Permettre aux participants de confronter leurs pratiques, dans une démarche de mutualisation des expériences et de co-construction.

Les objectifs de ce projet sont : valoriser le projet de la MJ en collaborant à la tenue d’un colloque et encadrer pédagogiquement les jeunes participants au projet pour la préparation du contenu du colloque.

L'objectif principal est d' outiller et orienter dans une certaine mesure les professionnels désireux de développer une approche préventive de la radicalisation dans le cadre de leur travail.

La pratique d’un sport de combat peut apporter une importante contribution à l’accroissement de la résilience, de la maîtrise de l’agressivité et de la croissance personnelle.

Le projet s’articule autour d’un spectacle présenté en direct : « Nadia raconte l’histoire de deux jeunes filles, deux amies proches que tout réunissait jusqu’à ce que l’une d’elles, en cherchant sur Internet des réponses sur son identité, rencontre un jeune lieutenant de Daesh.