L’idée est de permettre aux mamans de se poser et prendre un moment rien que pour elles et entre elles. C’est l’occasion pour elles de parler de leur vie de femme et d’aborder avec elles différentes notions familiales (éducation des enfants,…). Différents thèmes y sont abordés.

Cible attrayante depuis toujours, la voiture continuera encore d’être l’objet de convoitise pour des délinquants. Bien que de plus en plus sécurisées, les voitures continuent de rester des cibles privilégiées pour le vol. La voiture étant un espace de vie, de propriété – à l’instar d’une maison – les citoyens apprécient d’être informés sur les différents moyens à mettre en oeuvre afin d’éviter d’être victime de ce type de vol.

L’asbl « ORS-Espace Libre », en tant que service d’aide aux justiciables, prend en charge tous les faits de violence, quels qu’ils soient.

L'objectif est de sensibiliser le tout public et les professionnels sur les violences intrafamiliales et entre partenaires ainsi que sur les services ressources disponibles sur le territoire local.

Ce projet est né de l’association entre le plan de cohésion sociale et le plan stratégique de sécurité et de prévention au départ du constat suivant : le public féminin vit une plus grande fracture numérique, d’où la volonté d’encourager le développement de compétences techniques via des ateliers numériques et en même temps de réaliser un travail d’émancipation sur la condition de la femme et sa place dans la société (discussions, recherches internet, analyse de groupe).

Des modules d’animation sont offerts à différents publics cibles (femmes, jeunes) fréquentant différents organismes (ONE, écoles,…). Ces modules se fondent sur différents outils comme des capsules video ou jeux de rôles voire pièce de théâtre qui abordent différentes formes de violence précises ou la violence de manière plus transversale.

L'un des objectfis du CAV est de proposer un accompagnement aux victimes des différents phénomènes qui se sont déclarées auprès de la police et qui ont accepté d’être recontactées.

Il s’agit de sensibiliser les citoyens et les professionnels de première ligne à la compréhension du phénomène des violences intrafamiliales et violences entre partenaires, de déconstruire les préjugés et stéréotypes, de les informer sur les outils et ressources existants pour mieux comprendre et appréhender cette problématique.

Une animations est dispensées à l’aide de différents supports dans les écoles à l’attention des étudiants des deux dernières années en vue de les sensibiliser aux différentes de formes de violence dans la relation.

Un groupe de paroles et d’activités, autour d’un petit déjeuner, par les femmes et pour les femmes (entre 4 et 11 personnes) qui vise à améliorer leur estime de soi, à bien interagir entre elles et les autres, de même qu’à se soutenir mutuellement.