Ce projet fait appel à des bénévoles qui s’engagent à contribuer, sur une base régulière (à compléter), à nettoyer une partie du domaine public qu'ils choisissent (rue/rues, parc, place, ...).

Ce projet vise à encourager le plus grand nombre possible de citoyens à s'engager comme bénévoles pour oeuvrer à la propreté de leur quartier ou d'une zone verte.

L'objectif principal à long terme est d'accroître le sentiment de sécurité par le biais de diverses actions préventives ciblées, la propreté en particulier.

L'objectif à long terme est d'améliorer la communication avec le citoyen sur les phénomènes de sécurité et sur les stratégies d’action en englobant le social, la culture, la jeunesse, l’urbanisme et la propreté.

Une journée de sensibilisation à l’attention des étudiants (première année secondaire) est organisée sous forme d’ateliers thématiques.

Un concours « Clap’ados » est organisé à l’attention des étudiants (de la première à la sixième année secondaire) avec comme objet la réalisation d’une capsule vidéo portant sur différents thèmes liés à la violence.

L'objectif est de faire prendre conscience de façon amusante aux étudiants bruyants qui passent par le quartier Strop que des habitants et des étudiants y vivent, étudient et dorment.

Les deux principaux objectfis de ce projet sont à court terme de prevenir les citoyens et les commerçants des risques qu’ils encourent, soit en achetant des pétards, soit en les vendant, et à long terme, de prévenir les nuisances sonores et les risques liés à l’utilisation des feux d’artifice et des pétards.

Sur simple appel à un numéro gratuit, les médiateurs de l’asbl Egregoros répondent aux habitants qui se plaignent. Ils vont constater le bruit et sensibilisent la personne qui fait du bruit, simplement par le dialogue.
Si la situation s’envenime, une médiation est entamée pour résoudre le conflit entre les parties concernées, en faisant éventuellement appel à des partenaires (société de logements sociaux, services de prévention, …).
Après la médiation, rédaction éventuelle d’un engagement moral et invitation à rester en contact.

L'objectif à long terme est d'instaurer un climat favorable au vivre enssemble et les différrents objectifs à court terme sont de favoriser les bonnes relations entre voisins, sensibiliser les habitants au respect d'autrui et pour finir sensibiliser les habitants à l’amende encourue en cas de bruit intempestif d’animaux.

La cellule tranquilité publique suit les lieux et les établissement problématiques lors des réunions hebdomadaires “Tranquillité publique” via la centralisation des plaintes, l’analyse et le suivi de la situation, la détermination de la réponse et du service le plus adapté (contact préventif, rappel de la législation, relais vers un service de médiation, verbalisation, fermeture, …). Ces réunions visent une bonne coordination d’actions en réunissant des représentants de la police, du cabinet du bourgmestre, des services juridiques, de l’urbanisme.