Le projet vise l’accompagnement individuel des familles et se décline sous forme de suivis individuels et personnalisés selon la méthodologie de base d’accompagnement en travail social.

Le groupe "Retissons du lien. Penser ensemble pour agir en commun " est composé de fa-milles concernées par l’engagement d’un des leurs dans l’idéologie djihadiste, de personnes endeuillées et rescapées des attentats de Paris et de Bruxelles et d’intervenants de première ligne

La Plateforme assure un accueil de première ligne pour le citoyen, peu importe son âge, qui a une demande d’aide ponctuelle ou sur du long terme et qui rencontre des problèmes vis-à-vis du fonctionnement de la société ou de ses relations avec l’autorité publique. Des réunions bimensuelles de la plateforme sont prévues.

L'objectif est d'offrir un soutien pour favoriser la confiance des mères et perfectionner les compétences d’intervention.

L’objectif de la CSIL stratégique est de déterminer l’orientation stratégique et les priorités de la politique de lutte contre le radicalisme et la polarisation sur la commune.

Le chargé de projet radicalisme a élaboré une carte reprenant les FTF ainsi que les personnes radicalisées, sur base des catégories déterminées par l’OCAM. Cette cartographie rentre dans la démarche plus générale d’un diagnostic de la situation communale en matière de radicalisme et de polarisation (voir fiche projet concernant le diagnostic partagé).

Le projet vise à partir des besoins de l’individu, de son histoire, de ses attentes, de ses ressources, … soit de la situation de l’individu avec ce qu’il veut bien en dire, ce qu’il veut y investir, etc.

Le groupe "Retissons du lien. Penser ensemble pour agir en commun " est composé de familles concernées par l’engagement d’un des leurs dans l’idéologie djihadiste, de personnes endeuillées et rescapées des attentats de Paris et de Bruxelles, et d’intervenants de première ligne.