L’objectif premier de ce projet est de prévenir les risques de radicalisation violente des jeunes en soutenant le rôle parental et en aidant les jeunes à éviter la relégation dans des filières scolaires inadéquates pour le profil du jeune concerné.

C’est un outil de lutte contre l’échec et le décrochage scolaire qui permet également d’assurer un relais rapide vers les structures spécialisées.

Le groupe "Retissons du lien. Penser ensemble pour agir en commun " est composé de fa-milles concernées par l’engagement d’un des leurs dans l’idéologie djihadiste, de personnes endeuillées et rescapées des attentats de Paris et de Bruxelles, et d’intervenants de première ligne (des professionnels confrontés directement au phénomène dit de radicalisation violente tels les travailleurs sociaux de rue, les services d’aide aux justiciables, les enseignants, etc.).

Depuis le 22 mars 2018, le groupe se réunit régulièrement pour poser une réflexion sur ce qui NOUS est arrivé. Parce qu’ils aspirent à partager et transmettre une autre manière d’aborder la question de la violence, le groupe a conçu trois capsules vidéo et un dossier pédagogique à des fins d’animations participatives.