La circulaire « pyrotechnique », issue d’une concertation entre toutes les instances concernées par la sécurité du football belge, est publiée ce jour au Moniteur belge. Son objectif ? Garantir un niveau maximal de sécurité des spectateurs tant à l’intérieur qu’en dehors des stades.

0

Suite à la table ronde du 2 mai dernier réunissant l’ensemble des partenaires concernés par la sécurité autour du football, en présence du Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur Pieter De Crem, un plan d’action a été convenu afin de renforcer la lutte contre les engins pyrotechniques dans les stades de football. La circulaire « pyrotechnique » est le fruit de cette concertation, et reprend l’ensemble des initiatives qui peuvent ou doivent être prises à court, à moyen, et à plus long terme par chaque partenaire, afin de lutter contre l’usage des moyens pyrotechniques.

0

Quelques chiffres

L’utilisation de moyens pyrotechniques par les spectateurs de football n’est pas un phénomène nouveau. La Belgique n’échappe d’ailleurs pas à la tendance transnationale malgré l’interdiction prévue explicitement par la loi relative à la sécurité des rencontres de football (loi football). 

D’ailleurs, les chiffres relatifs à l’application de ladite loi démontrent une proportion en augmentation croissante depuis les 3 dernières années (cf. tableau ci-dessous).

Année

2015

2016

2017

2018

2019 au 31/08

Décisions pyrotechniques

133

275

168

292

211

Nombre total de décisions

1333

1394

1047

1115

787

Proportion

10%

20%

16%

26%

27%

Au cours de la saison 2018-2019, 1178 décisions ont été prises par la Cellule football du SPF Intérieur et pas moins de 8397 mois d’interdictions de stade et 403.525 € d’amendes cumulées ont été infligées aux contrevenants à la loi relative à la sécurité des rencontres de football (la loi football).

Au 30 juin 2019, soit à l’issue de de la saison footballistique, 880 interdictions de stade administratives étaient en en cours, ce qui ne fait que souligner le caractère essentiel de ladite loi.

Comme le prévoit la loi football depuis le 1er juin 2018, 55 avertissements ont été infligés pour des faits plus légers à des personnes n’ayant pas d’antécédents récents liés au football.

La loi football prévoit des sanctions rapides (dans les 6 mois après les faits) et rigoureuses (de 250 à 5000 euros d’amende et/ou une interdiction de stade de 3 mois à 5 ans) pour garantir la sécurité lors de matches de football. La sanction la plus lourde infligée au cours de la saison 2018-2019 était de 48 mois d’interdiction de stade et de 2000 euros d’amende.

1
Quelques chiffres

Concrètement

La circulaire « sur une approche intégrée interdisant le matériel pyrotechnique dans tous les stades de football » rappelle le cadre réglementaire de tolérance zéro pour toute utilisation venant des supporters, et invite les clubs et l’URBSFA à prendre des mesures ciblées et à les intégrer dans la convention de annuelle de sécurité conclue entre les organisateurs, les services de secours et les autorités administratives/policières.

Elle s’équilibre entre, d’une part, des mesures préventives et de bonnes pratiques aussi bien en matière de gestion dynamique du ticketing, que des moyens de contrôle d’accès efficaces aux entrées des stades. D’autre part, elle prône une utilisation optimale des moyens d’identification et préconise l’utilisation des mécanismes de sanctions existants pour donner suite aux infractions.

1
Concrètement

Le danger des engins pyrotechniques

Les engins pyrotechniques qui produisent des lueurs, des fumées ou du bruit peuvent avoir un impact sur la santé et la sécurité des spectateurs (brûlures, troubles auditifs ou oculaires, problèmes liés à la toxicité des fumées, mouvement de panique) mais également sur le bon déroulement des compétitions sportives (interruption ou arrêt du match).

En outre, il existe des répercussions négatives sur l’image du football belge. La sécurité lors des rencontres de football ne relève pas uniquement de la responsabilité des autorités mais d’une responsabilité partagée avec chaque instance concernée par la sécurité dans les stades de football. Une tolérance zéro est impérative afin de garantir que chaque supporter puisse assister à un match dans des conditions agréables et en toute sécurité.

1
Le danger des engins pyrotechniques