Imaginez un instant cette situation. Vous vous rendez au stade avec votre petite fille ou votre petit garçon pour assister ensemble à une rencontre de football. Tout à coup, une personne décide de jeter son gobelet rempli de bière dans la foule de la tribune, et ce gobelet atterrit sur la tête de votre enfant. Quelle serait votre réaction ? Au-delà du hooliganisme, les amendes et interdictions de stade servent également à prévenir ce genre de comportement qui relève d’incivilités. Les rencontres de football doivent rester accessibles aux petits comme aux grands !

L’objectif de la Cellule Foot du SPF Intérieur poursuit plus que jamais le même objectif : assurer la sécurité des spectateurs, petits et grands, et le bon déroulement des rencontres de football dans une ambiance festive et familiale. En attendant les modifications de la loi, les chiffres de l’application de la loi football pour l’année 2017 démontrent que la politique de sécurité liée aux rencontres footballistiques est appliquée avec rigueur et détermination.

0

Chaque incident est un incident de trop

A l’intérieur de l’enceinte du stade, il s’agit,dans la grande majorité des cas,de petits incidents isolés, comme l’escalade de clôtures, le jet d’objets, la violence verbale, ou de l’utilisation d’objets pyrotechniques (feux de Bengale, fumigènes, pétards, etc.).

A l’extérieur du stade, le nombre de confrontations entre deux groupes de supporters à risque est plutôt limité, et on ne peut pas parler d’une recrudescence du hooliganisme. Chacun de ces incidents reste cependant un incident de trop, c’est pourquoi les sanctions prononcées pour ces infractions sont sévères.

1
Chaque incident est un incident de trop

Les chiffres marquants du volet supporters

La loi football est applicable aux matches auxquels prennent part les équipes des ligues professionnelles 1A et 1B, ainsi que des ligues amateurs 1 et 2. Cette loi prévoit des sanctions rapides (dans les 6 mois après les faits) et sévères (une amende administrative de 250 à 5000 euros et/ou une interdiction de stade de 3 mois à 5 ans) afin de garantir la sécurité de tous lors des matches de football. La plupart des incidents sur le territoire belge ont lieu lors de rencontres de ligue professionnelle, ainsi qu’à l’occasion de matches internationaux.

A l’heure actuelle, 806 interdictions de stade sont en cours, ce qui est approximativement le même chiffre que l’année dernière au même moment (803). 95% des interdictions de stade ont été infligées par la Cellule football du SPF Intérieur sur la base de la loi football (les 5% restants d’interdictions de stade ont été imposées par les autorités judiciaires ou par le monde du football lui-même).

Comme en 2016, l’année 2017 connaît également une légère diminution du nombre de procès-verbaux dressés par les services de police, qui est passé de 1244 en 2016 à 1043 pour 2017. Il s’agit du 3e chiffre le plus bas enregistré depuis 2006. Les sanctions prononcées ont également diminué pour atteindre un nombre de 8.951 mois d’interdiction de stade et 455.800€ d’amendes sur l’ensemble de l’année 2017.

1
De opmerkelijke cijfers van het luik supporters

Sécurité accrue en 2018 ?

La politique visée par le SPF Intérieur en 2018 est claire : la protection des spectateurs doit être renforcée à l’intérieur et en dehors des stades, pour que lesmatches de football restent une fête où toute la famille est la bienvenue. L’efficacité de la loi football est démontrée par les chiffres. Il est donc plaidé pour que les services de police continuent à verbaliser les infractions à la loi football de manière rigoureuse. Cette politique de la tolérance zéro réduit le sentiment d’impunité et porte clairement ses fruits.

Interdictions de périmètres

Afin de continuer à lutter contre les infractions commises en dehors du stade, des démarches sont d’ores et déjà entreprises par le SPF Intérieur afin de prononcer, durant l’année 2018, des interdictions de périmètre (zone de maximum 5 km autour du stade déterminée par un arrêté royal).

Les stewards, acteurs-clés de la sécurité

Dans et en dehors du stade, le rôle des stewards est primordial, et leur fonction va de plus en plus se professionnaliser durant l’année 2018. L’arrêté royal relatif aux stewards fera l’objet d’une modification pour correspondre davantage aux réalités du terrain. Ces acteurs de première ligne pourront intervenir à l’intérieur et en dehors de l’enceinte du stade, et auront la possibilité de suivre des formations de spécialisation dans des domaines tels que la gestion des conflits, les premiers soins, etc.Des modifications seront également effectuées dans leur procédure d’engagement.

La nouvelle loi football permettra également d’avoir recours aux stewards lors d’évènementsfootballistiques qui ont lieu dans un stade, avec les mêmes compétences que pour les rencontres de football. Les stewards pourront également être utilisé lors d’évènements footballistiques qui ont lieu dans un lieu public, mais avec des compétences limitées.Cette nouvelle possibilité sera donc intéressante pour l’organisation des écrans géants en vue de la coupe du monde 2018.

La traque aux objets pyrotechniques

Compte-tenu des dangers pour la sécurité des personnes que représente l’utilisation d’engins pyrotechniques, avec parfois des dommages corporels irréversibles, la lutte contre ce phénomène restera cruciale. De par la modification de la loi football, l’interdiction de possession et d’utilisation des objets pyrotechniques sera étendue au périmètre extérieur au stade. Des contacts avec nos différents partenaires seront pris pour rappeler cette interdiction d’utilisation des objets pyrotechniques et les dangers que ceux-ci représentent.

1
Sécurité accrue en 2018 ?

En ce qui concerne le volet prévention

Au sein de la Fondation Roi Baudouin, la Cellule Football a créé un Fonds Jo Vanhecke fin 2015. Ce fonds a pour objectif de renforcer la sécurité lors des matches de football, et de favoriser l’inclusion sociale dans le milieu du football.

En 2016, un second appel à projets a été lancé pour un total de 41.000 €. 26 propositions de projet ont été déposées et 10 projets ont été retenu avec un subside de maximum 7500 €.

En 2017, 33 projets ont été introduits, soit 6 de plus qu’en 2016 pour un total de 204.822 €. Les 12 lauréats désignés ont pu recevoir un subside d’une valeur maximale de 7.500 € par projet.

1
En ce qui concerne le volet prévention

Remarques

  • Il n’existe pas de lien direct entre le nombre de PV reçus au cours d’une année et le nombre de décisions prises cette même année. La Cellule Football dispose en effet d’un délai de 6 mois après les faits pour prendre une décision (durant l’année X, des décisions sont encore prises pour des faits de l’année X-1) ;
  • Le pourcentage de recours introduits contre les décisions de la Cellule Football a oscillé ces dernières années entre 5% et 8% ;
  • Chaque jour, de nouvelles interdictions de stade débutent alors que d’autres se terminent,ce qui explique la différence entre le nombre d’interdictions de stade imposées et le nombre d’interdictions de stade en cours.
1
Remarques