Gérer en profondeur les différentes variables qui peuvent jouer un rôle dans la problématique du processus de radicalisation d’une personne et éliminer ainsi les éléments qui créent de la rupture et qui peuvent empêcher un sentiment d’appartenance positif à la société.

Le processus de radicalisation est un phénomène complexe qui peut s’expliquer par un ensemble de causes diverses. Ce projet a donc été pensé en fonction de différents domaines qui peuvent influencer ce processus de radicalisation: idéologie, logement, administration, perspective éducative/professionnelle, santé, situation financière, image de soi, identité, stigmatisation, etc.
Ce projet vise l’ensemble de ces domaines, qui s’articulent dans la vie d’une personne, afin de minimiser l’impact des éléments qui peuvent empêcher le sentiment positif d’appartenance d’une personne à la société.
Nous savons par expérience à Vilvorde que certains endroits sont connus comme problématiques, où certains groupes se rencontrent : certains parcs, cafés, etc. L’accompagnateur va donc travailler de manière globale et en fonction de ces lieux, afin d’atteindre le public cible, là où il se trouve.
Enfin, le contexte est un facteur important. Malgré le fait que ce projet s’adresse aux individus vulnérables, on tente autant que possible de construire des connexions avec l’environnement proche des personnes accompagnées : parents ou membres de la famille proches, amis proches, etc.

Données
  • Commune : Vilvorde
  • Organisme : Ville de Vilvorde
  • Province : Brabant flamand
  • Domaine : Intervention psychosociale/Support familial
  • Prévention : Tertiaire
  • Personne de contact : [email protected]