Plutôt que de stigmatiser les jeunes se situant dans un processus de radicalisation, le centre s’efforce de les atteindre par le biais du projet “Ancrage”, en les considérant et en les approchant comme des jeunes en recherche d’idéaux, en analogie à l’étude menée par Van San, et al.

Les jeunes sont accompagnés individuellement (public pris en charge jusqu’à 21 ans). Tout d’abord, l’accompagnateur individuel s’immergera dans le mode de pensée du jeune grâce à des questions et des contacts directs avec le jeune et son environnement. Ensuite, le jeune est invité à exprimer et à expliquer les valeurs qui sont les siennes, et à explorer dans quelle mesure il compte se comporter en fonction de ces valeurs.
Les besoins du jeune, qui s’expriment à travers une vision radicale, devront être compris afin de le guider et de rechercher des alternatives. Ces alternatives sont explorées et testées avec l’aide de l’accompagnateur. Des modèles positifs pour le jeune seront envisagés au cours de ce suivi.

Les parents sont également intégrés dans ce projet, cette approche a pour but de les conforter dans leur rôle parental, par l’apprentissage de moyens de défense et d’éducation adaptés, pour faire face aux idées/comportements problématiques du jeune, tout en restant suffisamment présents dans la vie de leur enfant, en veillant sur lui et en surveillant ses discours et ses comportements. Un réseau de soutien parental sera mis en place dans
ce cadre. Les parents sont également invités à présenter d’autres points de vue. Si nécessaire, ces points de vue seront explorés dans le cadre de ce réseau de soutien parental (voir “Nouvelle autorité”).
Nous encourageons la participation à une offre de groupe destinée aux mères et aux pères, de manière séparée,
en ce qui concerne l’attention et la résistance pacifique.

Données
  • Commune : Anvers
  • Province : Anvers
  • Organismes : Ville d’Anvers ; Asbl Touter
  • Domaine : Intervention psychosociale/Support familial
  • Prévention : Tertiaire
  • Personne de contact : [email protected]