Les PLP, c’est quoi ?

Définition d'un Partenariat Local de Prévention

Un Partenariat Local de Prévention (PLP) est un accord de collaboration entre les citoyens et la police locale au sein d’un quartier déterminé. Les acteurs du projet sont les citoyens, le coordinateur et la police locale .

La formule des PLP est simple: au sein d'un quartier déterminé, des citoyens collaborent avec la police pour repérer et signaler des tentatives de cambriolage ou d'autres agissements suspects.

Un PLP ne vise en tous cas ni répression ni maintien de l’ordre, car de telles missions incombent uniquement à la Police. 

Les indépendants, les organisations professionnelles et les PME peuvent également prendre l’initiative de démarrer un PLP Indépendant  (PLP-I).

Evolution

La Belgique compte actuellement 745 partenariats locaux de prévention dont 121 PLP-I. L'immense majorité de ces PLP se situe en Flandre avec quelque 654 enregistrés au 1er septembre 2015.  Les provinces d'Anvers et de Flandre orientale comptent à elles seules et respectivement 355 et 255 PLP.

Entre 2012 et 2015, on compte la création de près de 200 PLP en Belgique soit un bond de près de 33% en 3 ans. Ces partenariats se répandent également de plus en plus en Wallonie. Pour preuve, ils ont progressé de plus de 50% entre 2014 et 2015 passant de 59 PLP à 89 PLP.

image001-1.png

REPARTITION PAR PROVINCE

2015

Région flamande

654

DONT

 

Anvers

355

Limbourg

6

Flandre orientale

205

Brabant flamand

22

Flandre occidentale

66

 

 

Région wallonne

89

DONT

 

Brabant wallon

32

Hainaut

18

Liège

17

Luxembourg

7

Namur

15

 

 

Région de Bruxelles-Capitale

2

 

 

TOTAL

745

Comment expliquer cette évolution ?

Une raison peut être recherchée dans le changement de dénomination introduit par la circulaire PLP de décembre 2010. Initialement, les PLP en Wallonie étaient traduits par ‘Réseau d’Information de Quartier’ (ou en abrégé RIQ). Cette dénomination était toutefois associée à la dénonciation des voisins et trop peu à la solidarité entre les voisins qui s'entraident pour créer un quartier sûr.

Par ailleurs, grâce à la circulaire de 2010, la police peut être à l’initiative de la création d’un PLP. Cette possibilité a été déterminante dans le développement des PLP de certaines zones de police.

Enfin, le SPF Intérieur a également favorisé la promotion de ce dispositif ces dernières années dans ses campagnes de prévention des cambriolages et attaques à mains armées.

Prochain article :

Pourquoi créer un PLP ?

Plus d’info ?

Sylvie Murengerantwari, gestionnaire FR, [email protected], 02/5573583

Tinneke Dereymaeker, gestionnaire NL, [email protected],  02/5573575

 

Données de l'article

Auteur :Sylvie Murengerantwari Conseiller local, SPF Intérieur, DG Sécurité et Prévention
Langue de l'article :
  • FR
Date de publication :Me, 23/09/2015
Info sur le droit d'auteur :Service public fédéral Intérieur