sécurité médecin

Les agressions verbales et physiques arrivent fréquemment dans les cabinets médicaux. Critiques, insultes, menaces,… Les médecins doivent y faire face régulièrement. Trop régulièrement. Il est donc grand temps de changer les choses. Avec une campagne nationale de sensibilisation destinée aux patients, la DG Sécurité & Prévention du SPF intérieur veut mettre fin aux violences envers les médecins.

Violence dans les cabinets médicaux

La violence n’a sa place nulle part. Encore moins dans un cabinet médical. Les médecins ne peuvent exercer correctement leur profession qu’en toute sécurité. Pourtant, de plus en plus de patients mettent la pression à leur médecin pour un certificat médical ou une prescription, à coups de critiques, d’insultes ou même de menaces.

Le nombre d’agressions physiques, psychologiques ou verbales envers les médecins ne cesse d’augmenter de manière préoccupante ces dernières années. Depuis 2016, un travail de prévention est mené en la matière par le Conseil national de l'Ordre des médecins. Sous le contrôle de Koen Matton, chargé de mission auprès de l'Ordre, responsable du projet "Médecins en difficulté". Le point de contact central "Agressions contre les médecins" inauguré en mai 2016, est accessible sur le site www.ordomedic.be.

Dans un rapport établi en 2016 par l’Ordre des médecins il apparait que 8 médecins sur 10 sont confrontés à l’agressivité de certains patients. On constate en mai 2018 après deux ans 137 signalements et après 3 ans on atteint déjà 191.

Campagne nationale de sensibilisation

Depuis 2016, la Direction Générale Sécurité et Prévention du SPF Intérieur a formé un groupe de réflexion auquel collaborent les fédérations de cercles de médecins, l’Ordre des médecins et ‘Médecins en difficultés’ œuvrant à la sécurité du médecin généraliste. Cette plateforme est déjà à l’origine de plusieurs initiatives : en 2017 la publication d’une brochure dispensant des conseils sécuritaires au médecin, fin 2018 une lettre du Ministre adressée aux Cercles de Médecins et aux Chefs de corps des zones de Police locale afin de faciliter leur collaboration et actuellement la campagne de sensibilisation à l’intention du citoyen.

Pour contrer la violence envers les médecins, la DG Sécurité & Prévention du SPF Intérieur a développé une campagne dans les trois langues nationales. Cette campagne osée place les patients face aux faits et les incite à traiter leur médecin avec respect. Que dites-vous de textes tels que :

 « J’ai vraiment besoin de ce congé maladie. Pas de vos conseils, docteur. » ou

« Un grand merci de m’avoir fait attendre une heure docteur ! »

De quoi faire réfléchir sur notre manière de nous adresser à un médecin.

Cette campagne de sensibilisation sera diffusée sur les médias sociaux et plaide pour plus de respect envers les médecins avec un message clair. Les médecins eux-mêmes jouent également un rôle important dans le déroulement de cette campagne. En effet, ils recevront des posters qu’ils pourront afficher dans leur salle d’attente ou dans leur cabinet. Ensemble, nous travaillons à éliminer la violence dans les cabinets médicaux et demandons plus d’estime pour leur travail.

Pour plus d’information