Guy

L'édition 2021 du Fonds Jo Vanhecke a pour thème l'innovation en matière de sécurité dans le monde du football. Qui de mieux placé en la matière pour en parler que le Président du jury et policier, Guy Theyskens ? Quelques jours avant de découvrir les projets lauréats, nous sommes allés à sa rencontre.

Bonjour Guy, pourriez-vous vous présenter en quelques mots, et préciser votre rôle dans le monde du football ?

Guy Theyskens, commissaire de police. Responsable du service «Sport» de la direction des opérations en matière de police administrative (DAO) au sein de la Police Fédérale. Les rencontres de football représentent le principal domaine d’action de mon service. Dans ce cadre,  nous sommes, entre autres, chargé d’assurer une gestion optimale des informations, tant au niveau des événements que des personnes, de collaborer avec des partenaires policiers ou autres en vue d’améliorer la sécurité au sens large, ou encore de faciliter ou coordonner la coopération policière internationale.

En tant que policier, mon rôle est principalement, mais pas exclusivement, axé sur le volet security, mais j’estime qu’un stade sûr (safety) et un bon accueil du supporter (service) contribuent également à un déroulement optimal des manifestations sportives. Ces 3 volets sont indissociables.

Comment avez-vous réagi quand on vous a demandé de présider le jury ? Connaissiez-vous le Fonds Jo Vanhecke ?

Je n’ai pas hésité un instant. J’ai eu le plaisir de travailler avec Jo Vanhecke - un vrai pionnier dans la domaine de la sécurité liée au football - qui nous a malheureusement quitté si prématurément et je sais combien de tels projets afin de promouvoir les volets safety, securitye et service lui tenaient à cœur.

J’ai fait partie à quelques reprises du jury du Fonds Jo Vanhecke et donc participé à la sélection de certains projets ces dernières années (divers pour favoriser ambiance positive, dialogue avec supporters, prévention de la toxicomanie, bannir les engins pyrotechniques, projet d’insertion de personnes vulnérables par le sport, sensibilisation aux bons comportements).

Comment se sont passées les délibérations ? Est-ce que les membres du jury se sont rapidement mis d’accord sur les lauréats ?

L’accent de l’appel à projet était cette fois ci clairement mis sur l’innovation, la technologie et/ou la digitalisation et le jury a bien entendu tenu compte de ce critère. Sur base de la description des projets, un consensus s’est assez facilement dégagé parmi les membres du jury afin de retenir les différents lauréats.

Selon vous, quelle importance/impact a cet appel à projets innovants du Fonds Jo Vanhecke ?

L’impact réel ne pourra évalué qu’ultérieurement mais chaque initiative visant à améliorer la sécurité, la sûreté ou les services dans le cadre de rencontre de football peut contribuer à la sécurité au sens large. 4 des 6 projets retenus placent le supporter dans un rôle central, un rôle participatif afin de renforcer son implication. Qui dit implication, dit plus grande adhérence et meilleure chance de succès

Quelle importance prennent la technologie et l’innovation dans la sécurité liée au football ?

Technologie et innovation prennent une place de plus en plus importante dans notre société. Ils peuvent également jouer un rôle important dans le contexte du football, tant en termes de sécurité que pour améliorer l'expérience positive des supporters (en offrant certains services: tickets, parking, boisson/nourriture, paiement sans contact, optimiser les flux de personnes, …). Le concept de service a clairement un impact sur les aspects de sûreté et de sécurité. Des supporters qui se sentent bien, sont traités respectueusement seront plus enclins à réagir de manière positive. Les systèmes de caméras sont également de plus en plus efficaces (système de surveillance) mais ont tout de même des limites au vu des subterfuges utilisés par certains supporters afin de se soustraire à une possible identification. Certaines tâches reposent cependant encore énormément sur les ressources humaines (contrôle visuel) alors que des solutions technologiques existent mais parfois à des coûts considérés par d’aucuns comme fort élevés (sur le plan financier ou sur le plan de l’intrusion éventuelle dans la vie privée).

Plus d'infos