Les frontières nationales ne sont pas une barrière pour les criminels. En fait, les criminels utilisent délibérément les frontières nationales pour dissimuler leurs activités aux gouvernements et aux forces de l'ordre. Dans la lutte contre la criminalité organisée, ces frontières constituent un obstacle majeur. En effet, chaque pays a ses propres lois et règlements, ses propres langues et il existe des différences dans les compétences et les responsabilités (administratives). En outre, il existe de grandes différences dans le degré de prise de conscience concernant la subversion et plus particulièrement le rôle de l'administration dans la lutte contre celle-ci.

approche administrative

Objectif de l’EURIEC

Le Centre eurorégional d'information et d'expertise (EURIEC) a été développé dans l'Eurorégion Meuse-Rhin grâce à des subventions du Fonds européen de Sécurité intérieure. Les partenaires sont la Belgique, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et les Pays-Bas. L'Arrondissementaal Informatie en Expertise Centrum Limburg, son homologue des Pays-Bas orientaux, et des représentants des gouvernements centraux font partie du groupe de pilotage pour la politique et le développement. L’Université de Maastricht, la KU Leuven et la Fachhochschule für öffentliche Verwaltung Köln ont également un rôle d’avis.

Le rôle de l’EURIEC est double :

  • Sensibilisation des autorités administratives de Belgique, de Rhénanie du Nord-Westphalie et des Pays-Bas à la nécessité d'une coopération internationale et d'un échange d'informations pour l'approche administrative de la criminalité organisée

  • Étudier les possibilités d'échange d'informations transfrontalier entre autorités administratives en réunissant des experts dans différents domaines afin de rechercher des solutions pratiques et adaptées à chaque cas pour organiser cet échange d'informations.

Quelles sont les réalisations de l’EURIEC ?

Par exemple, les choses suivantes ont déjà été réalisées au sein de l'EURIEC :

  • Un manuel avec le jargon entourant l'approche administrative dans les trois pays ;

  • Des dépliants avec la manière dont les sources ouvertes (par exemple le cadastre, la chambre de commerce) peuvent être consultées dans les trois pays afin que les autorités locales puissent prendre des décisions éclairées dans le cadre de leur politique de délivrance des autorisations.

  • Un dépliant pour savoir comment consulter le registre de la population allemande ;

  • Des rapports de clôture dans lesquels des solutions sont proposées pour des cas concrets ;

  • Des notes sur l'organisation de l'information policière, de l'information fiscale, de l'information judiciaire et des requêtes administratives (lire : amendes SAC) dans les trois pays ;

  • Des Plates-formes d’experts.

En savoir plus ?