minister

Jeudi 12 mai 2022 – La Pro League, la Fédération Belge de Football, le SPF Intérieur et la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden ont présenté aujourd’hui le plan d'action Ensemble pour un football sûr. Ce plan d'action, qui a vu le jour à la demande de la ministre, est le fruit d’une collaboration avec la police et les clubs professionnels. Il vise à garantir que les matches de football puissent se dérouler dans des conditions sûres et agréables.

En Belgique, comme à l’étranger, le nombre d'incidents dans les stades de football et autour de ceux-ci est en augmentation. Certains supporters prétextent mettre de l’ambiance, mais la gâchent en fin de compte pour la majorité des spectateurs, et nuisent ainsi à l'image du football.

À la suite de divers incidents regrettables, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a demandé de réévaluer la politique de sécurité dans l’enceinte et à l’extérieur des stades de football. Il est indispensable de se montrer plus sévère face aux agissements inacceptables pour faire évoluer les mentalités et mettre fin aux comportements inappropriés de quelques individus. Avec le plan d'action, toutes les parties concernées s'engagent à agir de concert. En unissant leurs forces pour une expérience footballistique sûre.

« La nouvelle approche repose sur trois principes de base : augmenter les chances d'être arrêté en cas d'infraction, appliquer et suivre les sanctions plus rapidement ainsi que mettre en œuvre une approche uniforme des incidents dans tous les stades. Pour y parvenir, tous les acteurs du monde du football doivent prendre leurs responsabilités. Je suis donc ravie que tous les partenaires unissent leurs forces pour que les matches de football puissent se dérouler dans les conditions les plus sûres et les plus agréables », déclare la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden.

« La sécurité est une priorité absolue pour la Pro League et ses clubs. Si nous voulons faire évoluer le football et accueillir de nouveaux supporters dans nos stades, il est impératif que les rencontres soient sûres. Avec les clubs, nous prenons notre responsabilité, en concertation avec la ministre, la Fédération Belge de Football, les services de sécurité et, enfin et surtout, les supporters afin de concrétiser ces objectifs », précise Lorin Parys, CEO de la Pro League.

« Les supporters veulent assister aux matches de football dans une atmosphère sûre. Tous les protagonistes du ballon rond se rassemblent désormais autour de cet objectif. Cette unité est importante. Les autorités, les clubs, la Pro League et la Fédération Belge de Football poursuivent la même ambition : bannir la violence, le racisme, la discrimination et les moyens pyrotechniques de nos stades. Il en est de la responsabilité individuelle de chacun, mais la coopération de toutes les parties est tout aussi cruciale », ajoute Peter Bossaert, CEO de la Fédération Belge de Football.

Le plan d'action, qui figure en pièce jointe, s’articule autour de cinq piliers et propose des actions concrètes et des responsabilités claires pour les acteurs concernés :

  • sensibilisation et communication ;
  • infrastructure et technologie ;
  • moyens d'action / cadre organisationnel ;
  • application de la loi ;
  • investissement dans le personnel de sécurité.

Le plan d'action prendra effet la saison prochaine.