Annelies Verlinden

Hier, la Ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, a présenté sa déclaration de politique générale en commission de l'Intérieur. Au cours de cette législature, la Ministre s'est donné pour tâche de renforcer la police et l'intérieur, de les rapprocher du citoyen, de les rendre plus agiles, et d'accroître leur impact. 

Le citoyen est un maillon indispensable de la sécurité dans l'espace public

La sécurité n'est pas seulement une tâche de notre police, mais aussi de tout citoyen bienveillant. Selon la déclaration de politique générale, la participation des citoyens doit être encouragée afin d'accroître la sécurité dans l'espace public. Les citoyens peuvent contribuer à une société plus sûre de diverses manières, notamment par le biais des partenariats locaux de prévention (PLP) et de la médiation de quartier.

Les autorités locales restent un acteur clé de la lutte contre la criminalité organisée

"Trop souvent encore, les organisations criminelles abusent du cadre légal pour se livrer à des activités illégales, telles que le blanchiment d'argent et la traite des êtres humains. Une initiative législative sera prise pour renforcer l'approche administrative", a déclaré la ministre Verlinden.

La police joue un rôle dans la lutte contre le crime organisé, tout comme les autorités locales. Tous deux savent ce qui se passe sur le terrain et disposent de divers pouvoirs de réglementation et de sanctions pour prendre des mesures efficaces contre les activités illégales.

La législation sur les SAC (sanctions administratives communales) et les interdictions de lieux serviront également de levier dans la lutte contre la criminalité. Ces moyens sont très efficaces pour lutter contre les nuisances, la violence et les vols.

Rendre les métiers de la sécurité plus attractifs

Le document politique vise également à rendre les professions de la sécurité plus attractives, comme par exemple les policiers, les gardiens de la paix, les gardes champêtres particuliers et les agents de gardiennage.

En rendant ces professions à nouveau attrayantes, le ministre veut combler le manque de personnel et accroître le respect envers les personnes qui exercent ces métiers de la sécurité.

Lien utile