Genres

Les femmes et les hommes se déplacent différemment en ville. Comment les autorités locales peuvent-elles en tenir compte lors de la conception de leur domaine public ? La DG Sécurité & Prévention du SPF Intérieur a élaboré le guide "Egalité des genres dans l'espace public" à l'attention des autorités locales.

Les chiffres du dernier Moniteur de sécurité révèlent que les femmes se sentent beaucoup moins en sécurité que les hommes dans l'espace public. Par exemple, elles évitent les lieux éloignés ou les endroits où il y a beaucoup de monde.

L'utilisation de l'espace public est déterminée par des codes sexuels ou des normes de genre. Ainsi, les femmes et les hommes se déplacent différemment en ville. Les femmes empruntent d'autres trajets et leurs motivations de déplacement diffèrent considérablement de celles des hommes. Dans l'espace public, les femmes sont confrontées à d'autres difficultés que les hommes. Chez elles, la question de la sécurité dans l'espace public se pose aussi d'une autre façon. La raison pourrait être que l'espace public est encore dominé, à l'heure actuelle, par les hommes.

Cette inégalité d'accès et d'utilisation de l'espace public renforce non seulement le sentiment d'insécurité des femmes, mais elle limite également leur liberté de mouvement et leur mobilité dans la ville, la commune ou le quartier. En résultent souvent des conséquences négatives sur les possibilités d'auto-développement des femmes.

Charte européenne pour l'égalité entre les femmes et les hommes au niveau locale

Les pouvoirs locaux ont la possibilité de lutter pour l'égalité des sexes. Néanmoins, le degré d'engagement dans le principe d'égalité des chances, et plus spécifiquement d'égalité des genres, diffère fortement d'une commune à l'autre : certaines communes ont explicitement désigné un mandataire local (h/f) chargé de la thématique de l'égalité des chances, tandis que d'autres ne l'ont pas (encore) fait. Nous avons également constaté que seule une petite minorité de nos communes a signé la Charte européenne pour l'égalité entre les femmes et les hommes au niveau local - une initiative du Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE). En signant cette charte, les autorités locales s'engagent explicitement à se mobiliser pour renforcer l'égalité des genres.

Les autorités locales peuvent en tenir compte lorsqu'elles prennent des décisions concernant la construction, la conception et l'organisation de la ville ou de la commune. De bons plans peuvent contribuer à rendre une ville ou une commune attrayante, égalitaire et accessible à tous. Il s'agit de développer une approche intégrée de l'égalité hommes/femmes, ainsi qu'une stratégie transversale pour la ville ou commune dans son ensemble.

Le guide "Egalité des genres dans l'espace public" peut être inspirant pour les administrations locales. Il part de questions concrètes : Comment la dimension du genre se manifeste-t-elle dans l'espace public ? Comment les femmes et les hommes se déplacent-ils dans la ville/ la commune/le quartier ? Les femmes et les hommes sont-ils impliqués dans les décisions prises concernant le développement de la ville, de la commune ou du quartier ? Tient-on compte des femmes et des hommes dans les projets de construction, de planification et d'organisation de la ville, de la commune ou du quartier ? Les femmes et les hommes profitent-ils de manière égale des infrastructures et services publics ?

En outre, cinq thèmes sont abordés également :

  • gender mainstreaming
  • circulation
  • urbanisation
  • harcèlement sexuel de rue
  • participation

Le moniteur de sécurité confirme un plus grand sentiment d'insécurité chez les femmes

Le fait que les femmes se sentent plus en insécurité que les hommes dans l'espace public est également confirmé par les chiffres du dernier moniteur de sécurité. Sur presque toutes les questions, les femmes donnent des notes plus élevées que les hommes. Cela concerne, entre autres, les cambriolages domestiques, les vols à la tire et les petits larcins, les nuisances sonores causées par les personnes sur la voie publique, la circulation ou les voisins, les personnes harcelées dans la rue, les décharges et les déchets illégaux, l'éclairage public défectueux ou manquant.

Les chiffres les plus frappants concernent la vitesse inappropriée dans la circulation, les comportements agressifs dans la circulation et les stationnements gênants.

Un nombre impressionnant de femmes précisent dans cette enquête qu'elles évitent certains endroits de la ville ou de la commune, qu'elles ne sortent de préférence pas dans le noir, ne participent pas à des événements de masse et n'ouvrent pas la porte aux inconnus.

Consulter le guide "Egalité des genres dans l'espace public"