foot

Malgré l'actualité, le Fonds Jo Vanhecke n’interrompt pas sa mission annuelle de soutien à des projets qui renforcent la cohésion sociale via le football et améliorent la sécurité. Il vise des solutions innovantes qui favorisent la collaboration avec les supporters et renforcent le rôle et l’image des Supporters Liaison Officers.

Cette année, le Fonds Jo Vanhecke a pu sélectionner sept projets qui bénéficient d’un soutien financier de 3.000 à 7.500 euros. Il s’agit de six initiatives en Flandre et d’une en Wallonie, qui se partagent un montant total de 37.000 euros. Le fil rouge qui traverse ces projets est l’implication active des (associations de) supporters pour créer ensemble la meilleure ambiance possible.

Quelques questions à Jeroen Simaeys, Président du jury

foot

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir président du jury ? Cela s’inscrivait-il dans le prolongement de votre emploi actuel ?

"J’étais curieux de connaître le fonctionnement et les procédures de la Fondation Roi Baudouin. J’ai une formation de psychologue, ce qui n’est pas en lien direct avec ma décision d’assurer la présidence du jury, mais je connais évidemment bien le monde du football".

Que pensez-vous du rôle que le SLO peut jouer dans le milieu du football ?

"Il peut faire contrepoids dans un milieu plutôt dur, essentiellement guidé par des intérêts financiers". 

Comment voyez-vous la prévention, de manière générale, à l’égard des supporters ?

"D’après moi, la prévention passe principalement par les pouvoirs publics qui peuvent indirectement obliger les clubs à prendre des mesures de précaution supplémentaires".

Comment s’est déroulée la procédure de sélection ? En raison des mesures liées au coronavirus, le jury n’a pas pu se réunir physiquement. Cela a-t-il posé problème pour parvenir à un accord ?

"Les préparatifs se sont faits de manière autonome et les discussions ont ensuite eu lieu par téléphone avec la personne de contact de la FRB. J’ai d’ailleurs trouvé ce contact très agréable et efficace. Cela a été un honneur d’être invité à présider le jury du Fonds Jo Vanhecke. Avec tous les membres du jury, nous avons délibéré en âme et conscience. Tous les projets retenus me laissent une impression positive. Ils démontrent que les clubs de foot veulent assumer leur responsabilité pour stimuler une bonne ambiance dans le monde du football".

Jeroen Simaeys, ex-footballeur professionnel, psychologue pour enfants et analyste chez PlaySports.

Plus d'informations