foot

Le football, passion de tant de monde, a lui aussi dû faire l’objet de mesures restrictives. Mais de nombreux clubs, joueurs et supporters font preuve de résilience. Le Fonds Jo Vanhecke soutient cette année six projets qui préparent l’avenir et visent à améliorer la communication, à former les stewards ou à désinfecter le matériel de manière plus efficace. Ensemble, ils bénéficient d’un soutien de 72.000 euros.

Créé au sein de la Fondation Roi Baudouin avec le soutien de la Cellule Football de la DG Sécurité & Prévention du SPF Intérieur, le Fonds Jo Vanhecke, soutient chaque année des projets de clubs de foot qui sont axés sur la cohésion sociale et/ou qui favorisent une ambiance sûre et conviviale autour du football.

Avec la pandémie de COVID-19, la notion de sécurité a été largement étendue. Le Fonds a perçu les préoccupations de clubs (de supporters) pour appliquer correctement et respecter les règles sanitaires, moderniser la gestion des tickets et des flux de spectateurs et veiller au confort des supporters quand ils pourront revenir dans les tribunes. C’est pourquoi cette année, le Fonds a incité les clubs de foot à introduire des projets relatifs aux applications technologiques et numériques.

Six projets ont été sélectionnés, chacun pouvant bénéficier d’un soutien de 20.000 euros maximum. Il s’agit de quatre initiatives de clubs en Flandre, d’une en Wallonie et d’un projet de formation pour stewards de la RBFA (Royal Belgian Football Association). Ces projets se partagent un montant total de 72.000 euros.

Découvrir les 6 projets lauréats